Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1

Parfois, il n’est pas question de trouver une pépite ou de choisir judicieusement la nouveauté sur lequel s’attarder. Parfois, il est juste question d’acquérir le prochain tome d’une saga qui a déjà conquis notre coeur. Quête non moins périlleuse dès lors qu’elle vise un ouvrage dont le succès se fait grandissant. C’est dans ce dernier but que j’arpente le chemin familier me menant à la librairie en ce 7 mars. Déjà, la tête du libraire m’indique que ce ne sera pas aussi simple que prévu.

Alors que je lui annonce l’objectif de ma quête, il me montre la caisse de la dernière livraison. Cette caisse, en apparence fort ordinaire, à causer bien des fois la mort de mon portefeuille. Les livres y sont mélangés tous genres confondus en attendant de trouver leur juste place sur les étagères. Au point qu’il me faut creuser pour entrapercevoir le coin de la couverture de l’ouvrage recherché : Magnus Chase et les dieux d’Asgard !

Voilà deux ans que ces livres m’avaient réconciliés avec la mythologie nordique, panthéon auquel je n’avais jamais réussi à accrocher jusqu’alors. Je reçois un hochement de tête et un sourire complice de mon libraire lorsque vint le moment d’officialiser mon achat. Enfin, le dernier tome est à moi ! De retour chez moi, je laisse tomber toutes mes lectures en cours pour m’y plonger. Difficile de doser mon impatience avec le désir de savourer ce qui pourrait être l’ultime aventure de mes personnages préférés.

 

 


L’histoire : où il est question de la fin des neuf mondes et de falafels.

Magnus Chase habite Boston, ou, en tout cas, les rues de Boston. Il ne croit pas en la magie, encore moins en la mythologie nordique. Alors quand son oncle lui assure qu’il est l’héritier de l’Épée de l’Été, une arme qu’il doit retrouver rapidement au risque de précipité le monde dans le Ragnarök, autant dire qu’il le prend pour un fou. Mais, ça, s’était avant de tomber nez à nez avec un géant de feu et, surtout, s’était avant de mourir pour se réveiller à l’Hôtel Walhalla, le paradis des héros nordique.


Les points forts :

*Les personnages : Ils ont chacun une personnalité attachante et bien à eux. En plus des divinités exubérantes qui ont toujours été le point fort de l’Auteur. Je ne les cite pas tous. D’ailleurs, je serais incapable de vous dire quel est mon personnage préféré !

*L’adaptation de la mythologie : Rick Riordan sait donner un coup de neuf aux anciens mythes tout en les respectant. Ici, la fatalité propre au Ragnarök (un événement qu’on ne peut que retarder) est particulièrement bien retranscrite. Les excentricités sont assumées jusqu’au bout et non éludées ou remodeler comme d’autres l’auraient fait.

*S’affranchir des anciens codes : L’auteur corrige, selon moi, certaines de ses faiblesses récurrentes de ces précédents livres. Un vrai plaisir.


Les points faibles :

*L’univers étendu :
 Toutes les oeuvres de l’auteur se passent dans le même Univers. Ce qui commence à faire beaucoup de mythologie regrouper dans un même coin du monde. Les novices risquent d’être décontenancé par l’apparition de certains personnages de Percy Jackson et des références faites aux autres livres. Heureusement, ces moments tiennent souvent de l’anecdotique et ne seront pas handicapants pour ceux désirant commencer ou ne lire que cette trilogie.

*Des méchants trop sympathiques : Un travers récurrent chez l’auteur. Les monstres et autres ennemis sont rendus… Humain… On découvre qu’ils ont, comme nous, des passions, font des maladresses. Tout cela les rend plaisants à lire et amusant. Seulement, on est triste pour eux alors qu’ils sont tués sans hésitation par nos héros. Cela peut parfois donner un goût amer à la victoire, en plus de désamorcer certaines tensions.


Verdict :

Si vous ne deviez lire qu’une seule saga de Rick Riordan, c’est celle-là. Les points forts compensent largement les quelques faiblesses. Le dernier tome se conclut sur une piste pour une suite, sans pour autant finir sur un suspense. J’espère vraiment que les aventures de Magnus reprendront dès que l’auteur en aura le temps. Le premier tome est sorti en version poche. Une occasion de tenter l’aventure à moindre prix.

 


Petit Bonus : Du même auteur et ma note :

Si vous désirez que je fasse un article sur une de ces sagas, n’hésitez pas à me le dire en commentaire !

Commentaires