Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

Les nouveautés allaient et venaient sur les étagères de mon libraire et, pourtant, un présentoir demeurait, insensible aux mois qui défilaient. Aussi intriguant que le monolithe de “2001 l’odyssée de l’espace”, le présentoir annonçait fièrement le titre “l’Atelier des sorciers” en lettres soignées.

Dans un premier temps, je m’en détourne. Combien d’oeuvre avais-je vu afficher dans leurs titres le mot ‘sorcier’ ? Dans une tentative de surfer sur la vague du succès d’un certain sorcier à la cicatrice en forme d’éclair ? Imiter sans jamais être égalé. Ce qui eut pour effet de me refroidir instantanément dès que je vois des histoires sur base “d’école” ou de “sorciers”.

Le temps passe, ma pile de lecture diminue et ce présentoir demeure, comme pour me narguer ou me tenter. La curiosité l’emporte, je m’attarde sur les couvertures exposées. Le dessin est magnifique. J’étouffe donc mes appréhensions pour feuilleter le premier tome… Et ce fut le choc !

Moi lorsque j’ai feuilleté le premier tome du manga

L’histoire : un mélange réussi entre FMA et Harry Potter


LA MANGAKA : SHIRAHAMA KAMOME

Illustratrice freelance en plus d’être mangaka, on lui doit quelques couvertures et illustrations pour des comics Marvel, Dc comics et Star wars. Son tumblr offre une galerie incroyablement variée. Un vrai plaisir pour les yeux. Son style de dessin est aussi détaillé que précis. Comme pour le dessin, pratiquer la magie dans son manga demande beaucoup d’applications et le moindre trait de travers peut avoir des conséquences. On sent que la mangaka insuffle son vécu dans l’apprentissage de son héroïne.


LES PERSONNAGES PRINCIPAUX :

Coco : Coco avait tout pour être l’héroïne classique, lorgnant un peu du côté d’Akko dans Little Witch Academia dans son côté passionnée par la magie. La ressemblance s’arrête là. Un événement tragique offre juste ce qu’il faut pour nuancer le personnage. La rendant à la fois sympathique et attachante.

Agathe : Une des disciples de Kieffrey qui voit d’un très mauvais oeil l’arrivée de Coco dans l’apprentissage de la magie. Froide et studieuse, elle est prête à tout pour prouver sa valeur. Son sérieux offre un contraste parfait à l’enthousiasme souvent naïf de Coco. Le duo fonctionne à merveille.

Kieffrey : Celui qui prendra Coco sous son aile. Ce qui pourrait être pris pour le stéréotype du professeur bienveillant semble caché bien des secrets. Ses réelles motivations pour l’apprentissage de Coco restent obscures. Veut-il vraiment son bien ou n’est-ce qu’un prétexte ?

 

Mon coup de coeur ? Une fois n’est pas coutume, je n’ai aucun personnage à mettre en avant dans cette partie. Tous les personnages sont intéressants et aucun ne se détache suffisamment des autres dans mon petit coeur de lectrice.



VERDICT :

Que ceux redoutant de tomber sur la traditionnelle histoire d’école de magie se rassurent, l’Atelier des sorciers se détachent vite des codes du genre pour offrir sa propre version de la magie. Une magie qui rappellera des souvenirs aux fans de Full Metal Alchemist comme moi. S’il fallait absolument faire une comparaison, on se rapprocherait plus du FMA que du Harry Potter. Attention, la comparaison s’arrête là. Le manga trace assez vite son propre univers au point de nous faire oublier notre envie de comparer. L’oeuvre réussit l’équilibre subtil de nous en dire suffisamment pour ne pas nous perdre tout en gardant assez de mystère pour nous donner envie de savoir la suite.

Je regrette d’avoir laissé mes a priori retarder le moment où je suis tombée sur ce manga. J’attends la suite avec impatience et plaisir.

Les éditions Pika ont sorti une édition collector pour le troisième tome. Pour cette occasion, le volume s’offre une édition collector comportant une couverture réversible de toute beauté, accompagné d’un magnifique carnet. Personnellement, j’ai craqué pour cette version. Et vous ?

Le tome 4 sortant le 03 Avril, vous avez largement le temps de vous mettre à jour en achetant les premiers tomes.

Commentaires