Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

On m’avait dit de ne pas y retourner. Que je n’étais pas prête. Je n’ai pas voulu les écouter. J’étais encore euphorique de ma découverte de “Vigilante – My hero academia Illegals”. J’avais retrouvé foi dans les exploitations de licence ! Un monde que j’avais injustement mis de côté semblait à nouveau s’ouvrir à moi. Alors, quand j’ai vu le tome de Little Witch Academia, je n’ai pas hésité une seule seconde. J’avais adoré l’anime ! Que pourrait-il bien arriver de mal ?

Ai-je eu raison ou bien ai-je été trop naïve ? Ai-je bien fait de revisionner les épisodes avant de lire le manga ou cela allait-il ruiner ma lecture ?


L’histoire : Un moldue parmi les sorcières

Depuis qu’elle a assisté à un spectacle de magie de la grande Shiny Chariot, Akko n’a qu’une idée en tête : devenir un jour une sorcière aussi puissante et éblouissante que son idole. Pleine d’espoir, elle suit donc ses traces en s’inscrivant à la prestigieuse école de magie Luna Nova. Mais contrairement aux autres élèves, Akko n’est pas issue d’une famille de sorciers et ne sait même pas monter sur un balai…


Le style :

Joli et rafraîchissant. On pourra lui reprocher une certaine simplicité dans le trait et un manque de détail dans des décors quasi inexistant. Cela renforce l’aspect ‘bon enfant’ qui se dégage de l’oeuvre. Les personnages sont reconnaissables. Le tout reste agréable à lire.

petite comparaison entre le manga et l’anime

LES PERSONNAGES PRINCIPAUX :

Akko : L’héroïne. Akko est le genre de personnage qu’on adore dès le début ou qu’on détestera jusqu’au dernier épisode/chapitre. Soit vous la verrez comme quelqu’un prêt à tout pour réaliser son rêve, soit comme un monstre d’égoïsme.

Lotte : L’amie fidèle. Personnage timide et effacée. Découvrir ses passions et des traits de sa personnalité sont un vrai plaisir. Dommage qu’on l’écarte petit à petit du devant de la scène pour la reléguer au simple rôle de faire-valoir. à voir si le manga tombera dans le même piège que l’anime.

Sucy : La sadique, fan de poisons et de champignons. Son caractère est un excellent contrepoids à l’enthousiasme trop débordant d’Akko. Malheureusement, tout comme Lotte, elle devient de plus en plus anecdotique. Peut-être que cela changera dans le manga.

Mon coup de coeur : Constanze
Assez vite, un autre groupe d’élève sort du lot durant la série. Dans ce second trio, mon coup de coeur revient à Constanze. Bien qu’elle n’ait que très peu de temps d’apparition, ces trop brefs moments suffisent pour qu’elle se démarque.

Un petit gif qui résume pourquoi j’adore ce personnage

VERDICT :

Comme évoqué dans mon article sur le spin-off de My Hero Academia, faire un spin-off ou une adaptation est un exercice difficile.

Le plus ardu est d’arriver à se détacher de l’oeuvre d’origine afin d’offrir une histoire où les néophytes s’y retrouveront en même temps que les fans. Keisuke Sato déclare vouloir se baser sur l’oeuvre mais aussi intégrer des histoires inédites. Et c’est exactement ce qu’est le manga Little Witch Academia : une flopée d’histoires inédites avec quelques points importants de l’histoire afin de pouvoir les situer chronologiquement par rapport à la trame narrative.

Si vous êtes fan, ces histoires bonus seront un vrai régal. Le caractère des personnages est bien respecté et il est plaisant de suivre ces déboires inédites de nos héroïnes. En revanche, si vous ne connaissez l’univers que de nom, il est possible de vous sentir perdu par les passages repris de l’anime ou ceux y faisant référence. Ici, on part clairement du principe que vous connaissez les personnages et on ne vous les présente pas plus que nécessaire. Peut-être que les prochains tomes me donneront tort. Je l’espère.

En attendant, je ne peux que vous conseillez de regarder l’anime avant de vous tourner vers le manga si vous voulez prolonger votre plaisir. La série est disponible en vf et vostfr sur Netflix tandis que Nobi Nobi se charge d’éditer le manga.

Cliquer ici pour vous le procurer en version manga !

Commentaires